Visite privilège: maison familiale à Saint-Adèle

Visite privilège: maison familiale à Saint-Adèle

Visite privilège: maison familiale à Saint-Adèle
Texte: Diane Stehlé

Il y a douze ans, lorsque Lyse et son frère Richard ont acheté cette propriété appartenant au père de Sophie Grégoire Trudeau, ils étaient loin de se douter qu’ils s’y installeraient un jour pour y habiter toute l’année. Située à Sainte-Adèle, dans le très privé Domaine Deauville, la magnifique demeure n’était alors qu’un investissement financier. Aujourd’hui, lieu de cohabitation entre la sœur, son frère, sa femme et leur chien, la maison est un véritable ancrage familial qui a permis à ses occupants de conserver des liens serrés.

« Mon père me répétait souvent que réaliser des projets avec mon frère serait la seule façon de rester proches », se souvient Lyse. À la mort de leurs parents, décédés à quelques jours d’intervalle, elle et son frère Richard ont donc décidé d’acquérir cette propriété et les cent âcres de forêt vierge autour, longeant un lac privé. « Richard est un amoureux de la nature et un passionné de plein air. Il souhaitait aménager des pistes de vélo et de ski de fond pour les partager avec les gens du coin. » La vie a ensuite repris son cours et ce qui ne devait être qu’un investissement financier est finalement devenu un pied- à-terre pour les deux propriétaires. Étant l’un et l’autre souvent à l’étranger, partager une même résidence s’avérait une solution idéale. « Notre vie s’est organisée autour de nos voyages respectifs. Nous avons même pris un chien en garde partagée », commente Lyse en riant.

Le salon La cuisine V'randa

UNE COHABITATION HARMONIEUSE

Pour son travail, la créatrice de vêtements a ensuite dû s’installer en Asie durant quelques années. Puis, il y a deux ans, elle est revenue s’établir au Québec. La maison de Sainte-Adèle s’est alors imposée à elle. Dotée de deux étages conçus comme deux appartements individuels, la propriété était en effet parfaite pour accueillir le frère et la sœur sous le même toit, tout en leur permettant de conserver leur intimité. « Mon frère et sa conjointe vivent dans le loft du deuxième, tandis que j’occupe le rez-de- chaussée. Nous nous retrouvons au salon ou dans la cuisine, même le jour de la Saint-Valentin! » Passionnés de décoration, Lyse et son frère ont agrandi toute la fenestration de la maison. Ils ont aussi construit une véranda, adjacente à la chambre principale et à la cuisine, afin de vivre à l’extérieur jusqu’à l’automne, tout en étant protégés. Les planchers ont également été repeints en blanc, donnant du cachet au lieu et soulignant sa luminosité.

Chambre principale Le couloir avec la balanŒoire L'atelier

UN ATELIER CONVERTIBLE EN APPARTEMENT

Dressée sur un terrain de quatre acres, la petite maison centenaire mitoyenne à la demeure principale avait été laissée à l’abandon par les anciens propriétaires. Amoureux des vieux bâtiments, Lyse et son frère ont cherché à la restaurer, tout en conservant son âme : « Nous l’avons convertie en atelier. Comme je travaille sur les couleurs, j’ai besoin de lumière. Nous avons donc ouvert les murs et refait toutes les fenêtres. Nous avons par contre conservé les planchers et le foyer d’origine. » Et d’ajouter, amusée : « Ironie du sort, cette maison qui servait autrefois de fumoir aux hommes d’affaires et qui était interdite aux femmes est aujourd’hui occupée par moi et j’y fabrique des vêtements pour femmes ! » L’endroit, aménagé judicieusement, se transforme les fins de semaine en appartement pour accueillir des amis. Si Lyse et son frère ont trouvé un équilibre parfait dans cette maison de Sainte-Adèle, ils souhaitent aujourd’hui la céder à des personnes qui, comme eux, ont un amour inconditionnel des belles demeures. Ils ont en effet encore bien des rêves à réaliser… ensemble bien sûr!

Pour visiter la maison ou pour obtenir de plus amples renseignements, contactez :
Nathalie Mercille Courtier immobilier
RE/MAX LAURENTIDES INC. résidentiel
514 867-8104