Dans l’objectif d’André Gilles Marquis

Dans l’objectif d’André Gilles Marquis

Dans l’objectif d’André Gilles Marquis

À travers des paysages,
des fleurs ou des architectures
vivantes, le chasseur d’images,
André Gilles Marquis,
capte la lumière et laisse
une marque indélébile
à ses photographies
grâce à une signature unique.

 

C’est en 2003 qu’André Gilles Marquis se découvre une passion pour la photographie. Un art et un plaisir qui évolueront de pair grâce à son amour pour les scènes où la nature resplendit dans tout son éclat. Grand visiteur de jardins, il remportera au fil du temps plusieurs prix du Jardin botanique Roger-Van den Hende de Québec.

DERRIÈRE LA CAMÉRA
André Gilles Marquis a choisi la photographie justement pour pouvoir capter la beauté florissante quotidiennement renouvelée par les cycles de la nature. Afin d’élargir ses horizons artistiques malgré son déplacement en fauteuil roulant, il a conçu, avec l’aide d’un ami, un support pour son appareil photo qu’il installe à même son fauteuil. Cette technologie lui permet de changer l’angle de son appareil, de le régler et d’ajuster le temps d’exposition, un des secrets de la luminosité de ses oeuvres.

Soucieux de la qualité de ses photographies, André Gilles Marquis prend soin de toutes les étapes d’édition de ses clichés à partir de son domicile. De la prise de photos comme telle, il s’occupe en suite de leur traitement sur ordinateur, de leur mise en ligne sur son site : www.andregilles.zenfolio.com et de leur impression de qualité professionnelle. Il voit aussi à la gestion des ventes et à l’envoi des colis. Parallèlement à son travail d’artiste, André Gilles Marquis s’active aussi à la mise sur pied d’une fondation qui aura pour mission de soutenir les personnes qui vivent avec des limites fonctionnelles.

DEVANT LA CAMÉRA
De l’autre côté de la caméra d’André Gilles Marquis, il y a des paysages splendides, des fleurs et des architectures qui semblent sortir tout droit d’un livre de conte. Les couleurs et la technique spéciale qu’utilise le photographe donnent à ses oeuvres un fini unique qui saisit le regard. Qu’elles soient des vues d’ensemble de jardins, des gros plans ou des macrophotographies de fleurs, toutes
les photos d’André Gilles Marquis invitent à la méditation et soulignent la perfection de la nature. L’artiste réussit à créer un équilibre parfait entre les plans, les couleurs et la luminosité pour produire un effet qui révèle une grande pureté. Mais pour arriver à de tels résultats, des qualités s’avèrent essentielles, principalement la patience et un grand sens de l’observation. André Gilles Marquis précise qu’il « prend en photo les choses que l’on ne voit pas quand on va trop vite. » Très sensible à l’ensemble visuel, il épie les fleurs des jardins qu’il visite et se fait… chasseur d’images.
En constante évolution, l’artiste cherche toujours à se perfectionner et à ajouter d’autres cordes à son arc. Ainsi, il souhaite se munir d’un studio d’où il pourra explorer la photographie d’arrangements floraux créés à partir de fleurs moins présentes dans nos jardins québécois. Il nous reste à espérer qu’une exposition offre bientôt au grand public, le plaisir d’admirer le sceau personnel du photographe.

www.andregilles.zenfolio.com

 

PAR : SANDRA GRAVEL

ARTICLE SUGGÉRÉ

SAX sur le Fleuve

SAX sur le Fleuve

Vivre sur les berges du Saint-Laurent Texte : Diane Stehle Profiter de l’effervescence du centre-ville tout en retrouvant son…

LIRE LA SUITE
Royal Quai

Royal Quai

Le luxe au bord de l’eau Situées sur ce qui était le boisé McConnell Woods, un immense domaine…

LIRE LA SUITE
Humaniti

Humaniti

L’Humain au cœur d’un concept résidentiel de prestige TEXTE : DIANE STEHLE H comme humain. h comme la forme…

LIRE LA SUITE
L’hôtel Le Mount Stephen

L’hôtel Le Mount Stephen

SÉJOURNER DANS UN LIEU CHARGÉ D’HISTOIRE TEXTE : DIANE STEHLE Construite et habitée autrefois par George Stephen, 1er…

LIRE LA SUITE