La gastronomie de luxe à Montréal et au Québec

La gastronomie de luxe à Montréal et au Québec

On mange bien à Montréal, et plus largement au Québec. L’offre est d’ailleurs impressionnante puisque, rien qu’à Montréal, on compte plus de 6000 restaurants. Mais qu’en est-il de la gastronomie haut de gamme? Par rapport à l’Europe, ou plus près, à New York ou à Chicago, quels sont les établissements qui proposent aux Québécois et aux touristes une expérience culinaire exceptionnelle? Pour le savoir, nous avons interrogé trois spécialistes en la matière, les chroniqueurs gastronomiques Lesley Chesterman (Montréal Gazette), Marie-Claude Lortie (La Presse) et Thierry Daraize (Le Journal de Montréal).

POUVEZ-VOUS NOUS DRESSER UN PORTRAIT GLOBAL DE LA RESTAURATION HAUT DE GAMME AU QUÉBEC?

Lesley Chesterman

Au Québec, on compte de moins en moins de restaurants de luxe, car les Québécois préfèrent manger dans des restaurants plus décontractés, mais cela ne signifie pas que ce qu’on a dans l’assiette n’est pas excellent. Ici, l’ambiance n’est plus feutrée, mais les produits sont magnifiques et les chefs talentueux. Le Québec ne court pas après les étoiles Michelin et n’a pas cette culture du décorum, de la coutellerie ou de la vaisselle de luxe comme en Europe. Notre haute gastronomie est basée sur la qualité des produits et la créativité des chefs. D’ailleurs, la cuisine québécoise se démarque par rapport au reste du Canada. Montréal est une ville de restaurants, mais peu de gens peuvent se permettre de dépenser des fortunes pour aller y manger comme à Tokyo par exemple. Si j’avais à comparer Montréal d’un point de vue gastronomique à une autre ville, je la comparerais à Lyon, en France.

Marie-Claude Lortie

L’offre n’est pas énorme dans ce secteur. Nous ne sommes pas à Londres ni à Paris ou à New York. Il y a toutefois quelques établissements très intéressants, même si, depuis une quinzaine d’années, ce sont surtout des restaurants rustiques et conviviaux qui ont vu le jour. Le luxe, au sens traditionnel, dépasse ce qu’il y a dans l’assiette, c’est un tout. C’est surtout la façon dont on est reçu, comme si l’on nous attendait depuis longtemps. Pour moi, le summum du luxe, c’est le Eleven Madison Park, à New York, qui vient d’être sacré meilleur restaurant au monde. On y est dorloté comme si l’on était soi-même quelque chose de précieux.

Thierry Daraize

Au Québec, les restaurants de luxe sont très abordables par rapport aux offres de destinations internationales. On peut manger ici dans un établissement haut de gamme pour 200 $ à 400 $ à deux contre 1500 euros et plus à Paris. C’est donc un luxe modéré et raisonnable qui permet à ceux qui le peuvent de s’offrir une fête gourmande pour souligner une occasion spéciale par exemple. Le cadre esthétique des restaurants de Ducasse, comme le Plaza Athénée de Paris, ou celui d’autres restaurants luxueux situés ailleurs dans le monde, nous en met plein la vue avec un décor impressionnant, parfois ostentatoire, des vaisselles de créateurs exclusives, des verres en cristal d’une extrême finesse et des couverts en vermeil. Il y a, au Québec, et de plus en plus partout sur la planète, une nouvelle vague de restaurants et une clientèle réceptive à plus de décontraction et à moins d’intimidation. Le luxe, pour moi, c’est aussi celui que l’on ne voit pas, qu’on devine, qui ne nous éblouit pas, mais qui nous séduit et qui nous va droit au cœur, comme l’amour en fait : on ne sait pas pourquoi on aime, mais on sait que c’est la bonne personne pour nous.

LORSQU’ON VOUS PARLE DE LUXE, QUELS RESTAURANTS À MONTRÉAL ET AU QUÉBEC VOUS VIENNENT EN TÊTE?

Lesley Chesterman

  • Toqué!, qui est, pour moi, le restaurant typiquement gastronomique avec un chef extraordinaire, Normand Laprise. C’est un Relais & Châteaux.
  • L’Initiale, le Laurie Raphaël et le Légende à Québec, trois excellents restaurants.
  • Joe Beef, qui incarne d’une autre façon le luxe même si l’ambiance y est très décontractée, car les produits y sont d’une qualité incroyable. Beaucoup de vedettes s’y retrouvent et il est difficile d’y obtenir une place : ça aussi, c’est un luxe.
  • Bouillon Bilk aussi, pour la qualité des produits.
  • Le Pied de cochon : personne ne vous dira que c’est un restaurant de luxe. Pourtant, le menu y est hyper créatif et l’on y sert de grands vins. En ce sens, c’est un restaurant qui redéfinit le luxe!
  • Enfin, en région, on a l’excellent Chez Saint-Pierre à Rimouski. Les produits du terroir y sont inégalables.

Marie-Claude Lortie

  • À Montréal, Toqué! et Maison Boulud.
  • À Québec, l’Initiale, si l’on prend le terme luxe au sens classique.
  • Si j’élargis ma définition et considère ce qu’il y a dans l’assiette, je citerais aussi Joe Beef et Le Club Chasse et Pêche pour leurs produits d’exception et leurs grands vins, même si l’ambiance n’y est pas aussi feutrée et le service aussi traditionnel. Milos est aussi un restaurant luxueux parce que les produits, triés sur le volet, le sont.

Thierry Daraize

À Montréal

  • Toqué!
  • Européa
  • La Chronique
  • L’Atelier de Joël Robuchon
  • Maison Boulud

À Québec

  • Initiale
  • Le Champlain
  • Laurie Raphaël

SI VOUS DEVIEZ FAIRE DÉCOUVRIR MONTRÉAL À DES TOURISTES D’UN POINT DE VUE GASTRONOMIQUE, OÙ LEUR RECOMMANDERIEZ-VOUS D’ALLER MANGER?

Lesley Chesterman

  • Au Pied de cochon pour sortir de l’ordinaire tout en goûtant à la cuisine québécoise.
  • L’Express, un bistrot français au style montréalais.
  • Et pour le luxe : Toqué!, Joe Beef ou Moishes Steak House. Ce dernier est le second restaurant le plus ancien de Montréal après Schwartz’s.

Marie-Claude Lortie

Tout dépend de ce qu’ils recherchent. S’ils veulent être traités aux p’tits oignons, je les enverrais chez Toqué!Mais s’ils souhaitent découvrir une cuisine originale, je leur conseillerais d’aller Au pied de cochon pour goûter des plats traditionnels comme la tourtière avec du « ketchup aux fruits » ou de la poutine mais dans leur version luxueuse, donc parfois avec du foie gras ! Joe Beef est aussi intéressant, car c’est un endroit très convoité et glamour. Joe Beef est une vedette internationale! Et la carte des vins permet de se faire de grands cadeaux. Pour un repas sur le pouce, je les enverrais chez Olie & Gourmando qui fait des sandwichs de luxe!

Thierry Daraize

Je leur conseillerais des restaurants qui les étonneraient par leur audace. Au Québec, nous avons beaucoup de restaurants de type bistrots iconoclastes. Nous sommes des spécialistes de lieux créatifs et audacieux tels que Montréal Plaza, Provisions 1268, La Récolte, Hoogan & Beaufort, Hvor, Le Mousso, Candide, Petite Maison. Pour les touristes gourmands-gourmets-curieux qui veulent sortir des sentiers battus et qui restent ici quelques jours, je leur conseillerais d’aller manger aussi japonais, mexicain ou portugais, car c’est aussi cette multiethnicité qui fait la richesse de Montréal. Tapeo pour les tapas ou Juni pour les sushis, Helena pour le Portugal. Je leur suggérerais aussi de goûter à une cuisine qui s’inspire de plusieurs cultures, celle du Grumman 78 par exemple, qui combine divinement la cuisine québécoise et la cuisine mexicaine dans un environnement déjanté.

Normand Laprise - TOQUÉ
Normand Laprise – TOQUÉ
INITIALE
INITIALE

ARTICLE SUGGÉRÉ

Carnet d’adresses

Carnet d’adresses

TEXTE : DIANE STEHLE Mont-Tremblant Que ce soit au cœur de son Centre de villégiature ou dans la…

LIRE LA SUITE
Une cuisine végé inventive et délicieuse

Une cuisine végé inventive et délicieuse

© M. Mme Texte: Diane Stehlé Ces dix dernières années, l’offre de restaurants végétariens a considérablement augmenté à…

LIRE LA SUITE
Les meilleurs 5 à 7 à Montréal

Les meilleurs 5 à 7 à Montréal

© Maison Cloakroom Texte: Diane Stehlé Après une dure journée de labeur, rien de tel que de boire…

LIRE LA SUITE
Les meilleurs brunchs à Montréal

Les meilleurs brunchs à Montréal

Rien de tel que de réchauffer nos fins de semaine par un brunch en famille ou entre amis.…

LIRE LA SUITE