Art et culture

Art et culture

Art et culture
Nick Cave, Soundsuit, 2015, Musée des beaux-arts du Canada, Ottawa.© Nick Cave, avec l’autorisation de Jack Shainman Gallery, New YorkPhoto: MBA

À LIRE

UNE HISTOIRE D’AMITIÉ IMPROBABLE

Luxury and real estate Très attendu par le public et la critique après le succès fracassant d’En attendant Bojangles, ce second roman d’Olivier Bourdeaut répond brillamment à nos attentes. Cette fois, l’auteur nous transporte au cœur des marais salants de Guérande, en Bretagne. Deux hommes que tout sépare y nouent une amitié intense, liés à lafois par une promesse absurde et par une fascination réciproque. Au fil du roman s’installe une atmosphère de polar décalé qui tient le lecteur en haleine jusqu’au bout. À lire absolument.

Pactum salis d’Olivier Bourdeaut, Éd. Finitude. Enlibrairie le 6février.

UN POLAR GLAÇANT

Qui a tué Elisa Bjarnadóttir, cette jeune mère de famille islandaise sans histoires? Avec pour seul témoin une fillette de sept ans murée dans le silence et comme seul indice d’étranges suites de nombres écrites par l’assassin, la tâche de la police s’avère délicate. Lesenquêteurs n’ont toutefois pas de temps à perdre: un monstre se promène dans les rues de Reykjavik. Choisi comme meilleur roman policier de l’année au Danemark et en Islande, ADN est un roman à suspense machiavélique qui secoue.

ADN de Yrsa Sigurdardóttir – Tome 1 d’une trilogie, Éd. Actes Sud.

SENSIBLE ET INTRIGANT

S’inspirant d’une nouvelle écrite il y a quelques années, Hugues Corriveau replonge au cœur d’une des thématiques qui lui sont chères: celle del’enfance blessée, au détour de crimes involontaires et d’innocences brisées. Avec une grande délicatesse, La fêlure de Thomas creuse l’âme d’un enfant doublement meurtri et dévoile l’imagination fertile de l’enfance.

La fêlure de Thomas d’Hugues Corriveau, Éd.Druide, coll. Écarts.

UN PREMIER ROMAN EXCEPTIONNEL

Immense succès de librairie aux Pays-Bas et en Belgique, ce premier roman de Lize Spit arrive enfin chez nous. Jonglant entre le passé et le présent, l’auteure nous livre la quête d’une jeune fille qui revient sur son enfance malheureuse. L’histoire commence en1988 avec la naissance de trois enfants, Éva et deux garçons. Amis jusqu’à l’adolescence, leur relation sedétériore ensuite. Treize ans plus tard, la jeune femme retourne dans son village natal… avec un bloc de glace. Un roman-choc, servi par une écriture hyperréaliste et intransigeante.

Débâcle de Lize Spit, Éd. Actes Sud.

L’AMOUR DANS TOUS SES ÉTATS

En ce mois de célébration de l’amour, rien de tel que de découvrir 69 couples mythiques qui ont marqué ou qui marquent notre imaginaire. De Rimbaud et Verlaine à Yoko Ono et John Lennon, en passant par Brad Pitt et Angelina Jolie, Nicolas Rey dépeint l’amour sous toutes ses formes, toutes générations et tous univers confondus (littérature, musique, cinéma, mode…).

Amour: Les plus belles histoires de Nicolas Rey,Éd.De la Martinière.

À ÉCOUTER

FEMMES, JE VOUS AIME

Accompagnée par l’Orchestre symphonique de Laval sous la direction d’Alain Trudel, Marie-Josée Lord incarne sur ce nouvel album les héroïnes d’opéras de Verdi, de Puccini et de Massenet. La soprano canadienne nous envoûte encore une fois de sa voix chaude et émouvante. Femmes sera lancé au festival Montréal en lumière mardi 27 février 2018, au Théâtre Maisonneuve.

Femmes par Marie-Josée Lord et l’Orchestre symphonique de Laval, ATMA Classique. Sortie le 23 février.

À VOIR

BIENNALE CANADIENNE 2017

Cette quatrième édition de la Biennale canadienne propose une sélection d’acquisitions récentes en art contemporain canadien et autochtone et, pour la première fois, des œuvres internationales. L’exposition réunit plus de 50 artistes et plus de 100œuvres couvrant un large éventail de laproduction contemporaine – peintures, sculptures, photographies, dessins, estampes, vidéos, installations. En ce moment et jusqu’au 18 mars 2018 au Musée des Beaux-Arts de Montréal.

UNE SAVOUREUSE COMÉDIE ROMANTIQUE

Paris, 1836. La duchesse d’Antan, friande d’art et s’ennuyant à la campagne, invite les artistes en vogue à séjourner dans son domaine. Les compositeurs Franz Liszt et Frédéric Chopin, ainsi que le peintre Eugène Delacroix et le poète Alfred de Musset débarquent chez elle. Arrive alors, à l’improviste, la scandaleuse George Sand. Sa présence ravive les tensions et déclenche des quiproquos amoureux. Avec cette pièce, l’auteureMarie-Josée Bastien rend ici un vibrant hommage au génie de ces artistes flamboyants. Créée au Théâtre La Bordée à Québec, la pièce est présentée pour la première fois à Montréal dans une nouvelle mise en scène de Stéphan Allard. Avec, entre autres, Myriam LeBlanc, Maxim Gaudette et Émilie Bibeau.

http://www.rideauvert.qc.ca

ARTICLE SUGGÉRÉ

À la rencontre d’un artiste

À la rencontre d’un artiste

Par Art Intelligentsia Dans chaque numéro du magazine, la fondatrice d’Art Intelligentsia, Barbara Stehle, docteure en histoire de l’art, vous présente un artiste et une œuvre d’art. Art Intelligentsia offre des services de consultation destinés aux collectionneurs d’art, qu’ils soient débutants ou chevronnés. www.artintelligentsia.com Todd Murphy?: The Courage of Margaret Mead La temporalité prend une…

LIRE LA SUITE
Louis Boudreault

Louis Boudreault

Au fil des mots Natif des îles de la Madeleine, Louis Boudreault a fait ses études à Paris à l’École du Louvre. Parue au début des années 90, sa série Les envois retrace la route des couleurs à la Renaissance. Plus tard, en 2003, Destinées se consacre aux portraits de personnalités lorsqu’elles étaient enfants. Aujourd’hui, les…

LIRE LA SUITE
Douglas Coupland

Douglas Coupland

À la Galerie Division La Galerie Division, en collaboration avec la Daniel Faria Gallery, est fière de présenter pour la première fois une exposition solo de l’artiste canadien Douglas Coupland. Reconnu autant pour ses œuvres littéraires que pour sa pratique en arts visuels, Coupland se présente tel un observateur de sa contemporanéité, explicitant ce qui…

LIRE LA SUITE
Le Projet Polaroid – Art et technologie

Le Projet Polaroid – Art et technologie

Au Musée McCord à Montréal Qui n’a jamais été émerveillé devant l’instantanéité d’une photo Polaroid? Cet été, le Musée McCord rendra hommage à ce procédé, qui demeure dans l’imaginaire collectif synonyme d’innova­tion, d’efficacité et de loisir. À l’intersection de l’art et de la technologie, l’exposition Le Projet Polaroid – Art et technologie présentera les œuvres…

LIRE LA SUITE