Le futur sera-t-il électrique?

Le futur sera-t-il électrique?

Le futur sera-t-il électrique?

En 2003, Martin Eberhard et Marc Tapenning fondent Tesla Motors. Leur inspiration : l’inventeur Nikola Tesla. Intéressé par l’électricité, il est le premier à concevoir une méthode efficace d’utilisation du courant alternatif pour l’automobile et à faire breveter en 1888 le moteur à induction. Inspiré par cette technologie, le constructeur américain en fera en 2008 le cœur de son Roadster, la première voiture de la marque. La suite de la jeune histoire de Tesla s’annonce prometteuse.

Les voitures électriques gagnent du terrain, mais elles sont loin de rattraper les ventes de voitures à motorisation conventionnelle. Et pourtant, leur invention ne date pas d’hier! Ces ventes ne représentent que 0,02 % de l’ensemble des ventes de voitures de tourisme. Selon l’International Energy Agency, le nombre de ces véhicules sur la route devrait cependant passer de quelque 180 000 (en 2012) à 20 millions, en 2020.

C’est un potentiel considérable pour Tesla dont les deux fondateurs avaient initialement en tête un projet : construire une voiture électrique de haute performance dont les émissions seraient inférieures à celles d’une Toyota Prius, déjà faibles, et les accélérations plus rapides que celles d’une Ferrari.

L’idée n’était cependant pas nouvelle : la firme AC Propulsion planchait déjà sur une voiture conceptuelle, la tzeromd, dont les accélérations surpassaient largement celles des voitures comme la BMW Z8 et la McLaren F1. L’essai qu’en a fait Eberhard fut convaincant. C’est en 2004 qu’Elon Musk rejoint l’entreprise dont il est aujourd’hui la figure emblématique. Le jeune milliardaire, qui a notamment fait fortune en cofondant PayPal, voit grand.

Du Roadster à la S
Le Roadster Tesla sonne le véritable coup d’envoi. Le groupe motopropulseur est composé d’un moteur à induction à courant alternatif et d’une batterie lithium-ion dont l’autonomie atteint 394 km par charge. Les accélérations sont impressionnantes : 0 à 100 km/h en 3,7 secondes. De 2008 à 2012, quelque 2 400 exemplaires de cette voiture débarquent un peu partout à travers le monde.

En 2012, le constructeur américain, dont le siège est installé dans la Silicon Valley, en Californie, lance cette fois une voiture qui alliera toutes les caractéristiques d’une voiture haut de gamme aux performances du coupé sport : la berline S, la première berline haut de gamme au monde entièrement électrique.

Encensée par la critique automobile lui décernant des prix pour la meilleure technologie, la S devient la berline porte-étendard de la marque, allant même jusqu’à devenir, selon un sondage mené à l’échelle nationale, le véhicule le plus aimé en Amérique! Le réputé magazine Consumer Reports, peu porté sur la flatterie, lui a même attribué la note de 99 % à la suite de son essai, affirmant qu’il ne s’agissait pas seulement de la meilleure voiture électrique jamais testée, mais aussi de la voiture ayant obtenu le pointage le plus élevé parmi toutes les voitures essayées.

La berline phare
Superbement dessinée, la berline S adopte une configuration à cinq portes. Elle est proposée en quatre modèles : la 70D, la 85, la 85D et la P85D. Le chiffre correspond à la puissance de la batterie : 70 kWh dans le cas de la 70 et 85 kWh dans le cas des modèles 85. Leur autonomie varie de 385 km pour la 70D à 435 km pour la 85D. La lettre D signifie que la voiture est dotée du rouage intégral, une technologie implantée sur les plus récents millésimes.

Tesla a également lancé sur le marché une voiture électrique aux performances électrisantes : la P85D. En combinant les moteurs avant et arrière, les ingénieurs de la marque ont mis 691 de puissance en horse power au service du conducteur qui peut, selon les données du constructeur, passer de 0 à 100 km/h en 3,3 secondes. La marque lui attribue d’ailleurs le titre de la voiture cinq portes la plus rapide au monde. En comparaison, la Mercedes-Benz S63 4Matic, la plus puissante des voitures de la Classe S, effectue le même exercice en 4,0 secondes, tout en consommant une importante quantité de supercarburant. La P85D n’a besoin que d’électricité. Et qu’en est-il de l’autonomie, la bête noire de ce type de motorisation? La plus performante des voitures de la famille S offre une autonomie de 405 km, en plus de ne produire aucune émission polluante. Niet. Zéro.

Le ravitaillement, tout comme l’autonomie, constitue une source importante de préoccupations pour les consommateurs. Au Québec, par exemple, le circuit électrique alimenté par Hydro-Québec facilite de plus en plus la recharge en installant des bornes de recharge à des endroits stratégiques à l’échelle de la province. Tesla porte une attention toute spéciale aux propriétaires de ses voitures. Il a implanté des bornes de recharge dans des lieux stratégiques, dont ici au Québec. Mais il reste encore beaucoup de travail à accomplir pour augmenter le nombre de superchargeurs. D’ailleurs, Tesla invite les propriétaires à lui écrire pour suggérer un emplacement. En attendant, ils ont accès à la recharge ultrarapide : en 30 minutes, ils peuvent récupérer 270 kilomètres d’autonomie.

Une voiture unique
L’habitacle comporte plusieurs particularités, dont la possibilité d’accueillir, en ajoutant deux sièges pour enfant orientés vers l’arrière, jusqu’à sept passagers. Il est également possible de remplacer la banquette arrière par des sièges capitaine. L’écran tactile de 17 pouces est assurément une pièce maîtresse de la voiture. Tel un iPad format géant, il permet au conducteur de contrôler la plupart des fonctions vitales de la berline.

À l’instar des autres voitures de prestige, la berline S offre un niveau élevé de confort et de raffinement aux occupants qui prennent place à bord de l’habitacle. Il faudra néanmoins délier les cordons de la bourse pour, par exemple, ajouter le toit ouvrant panoramique, des sièges en cuir et des garnitures en alcantara, un système audio de qualité supérieure ou encore l’ensemble pour le pilotage automatique qui comprend entre autres un régulateur de vitesse adaptatif, un système d’aide au maintien sur la voie avec direction automatique et le stationnement automatique. Le prix du modèle d’entrée de gamme, le 70D, passe de 86 000 $ à plus de 105 000 $ lorsqu’il est équipé de tous les artifices. Celui du P85D, à un peu plus de 147 000 $. Par rapport à d’autres voitures offrant des performances comparables, une Tesla S ne constituerait-elle pas une… aubaine? Si on compare ces prix avec ceux de voitures telles que la Mercedes-Benz S63 AMG 4Matic (156 400 $) ou la Porsche Panamera hybride (110 000 $), tout porterait à le croire, surtout lorsqu’on considère que les coûts en électricité ne seront jamais aussi élevés que ceux liés à l’achat de supercarburant.

Bien que l’on se félicite de l’arrivée de voitures électriques sur le marché, il n’en demeure pas moins que l’idée ne date pas d’hier, comme en témoigne l’invention de Nikola Tesla qui date de plus de 100 ans! Heureusement, cette technologie reprend du galon, et les constructeurs d’automobiles haut de gamme commencent à s’y intéresser. Qui fera concurrence à Tesla Motors? Pour l’heure, Porsche s’affairerait à être parmi les premiers. C’est à suivre.

– Jean-Pierre Bouchard

ARTICLE SUGGÉRÉ

L’immobilier, l’art et la gastronomie au-delà des frontières!

L’immobilier, l’art et la gastronomie au-delà des frontières!

Abonnez-vous! LUXE est une plate-forme unique qui rassemble un important réseau de gens d’affaires, de passionnés de bons…

LIRE LA SUITE
Ruby Brown, créatrice de parfums sur mesure

Ruby Brown, créatrice de parfums sur mesure

Après une carrière vouée au mannequinat, Ruby Brown a eu la bonne idée de lancer une entreprise de…

LIRE LA SUITE
Michel Tremblay, la passion du service

Michel Tremblay, la passion du service

En un peu plus d’une décennie, l’hôtel Quintessence s’est imposé comme une destination de choix à Tremblant pour…

LIRE LA SUITE
Daniel Boulud, le plus français des chefs américains

Daniel Boulud, le plus français des chefs américains

Natif d’un village près de Lyon en France, Daniel Boulud est aujourd’hui à la tête d’un empire gastronomique…

LIRE LA SUITE